Congés

Toute absence doit être justifiée :

  • Bon de congés annuels,
  • Arrêt maladie,
  • Maternité.

a) Congés annuels

Statutairement, l’interne a droit à un congé de 30 jours ouvrables, le samedi étant décompté comme jour ouvrable.

Les congés pris en une seule fois ne peuvent excéder 24 jours ouvrables; ils sont accordés en fonction des besoins de service et doivent faire l’objet d’une demande d’autorisation d’absence.


b) Congés maladies

Durant les trois premiers mois, l’interne perçoit les 2/3 de sa rémunération et la moitié de celle-ci pendant les six mois suivants.

Un congé sans rémunération de 12 mois maximum peut ensuite être accordé sur demande de l’interne après avis du comité médical.

c) Congés maternités

L’interne bénéficie d’un congé maternité d’une durée égale à celle prévue par la législation de la sécurité sociale. Durant ce congé, le maintien de la rémunération est assuré.


Dans ces deux situations, congés maladie ou maternité, les prestations en espèces allouées par les caisses de sécurité sociale viennent en déduction des sommes dont le versement est garanti.