assiatnt de neurologie en Ile de France

assiatnt de neurologie en Ile de France

Corbeil Essonnes   PARIS/ILE DE FRANCE/ESSONNE

Nom : Pr Smadja

Email : dsmadja@chsf.fr

Envoyer un message

Rubrique : Post-Internat

Grand service universitaire de neurologie (hôpital Sud Francilien) propose poste d’assistant en neurologie générale à pourvoir à partir de mai 2018.
L’hôpital, neuf, ouvert en 2012, est situé à 30km au sud de Paris, accessible par l’autoroute ou par le RER D. Nous assurons la couverture hospitalière d’un bassin de population d’environ 600 000 personnes.
Le service, universitaire depuis 2015, compte 60 lits d’hospitalisation (12 lits de soins intensifs de neurovasculaire, 32 lits d’UNV et 16 lits de neurologie générale) ainsi qu’un hôpital de jour multispécialité et un plateau d’explorations fonctionnelles (EEG, EMG, PE).
L’équipe se compose d’un PU-PH, d’une chef de clinique, de 8 PH TP, d’une assistante à temps partagé, de 2 PH mi temps et de 8 internes. Sur-spécialisation de certains membres de l’équipe (neuro vasculaire, inflammatoire, épilepsie, électrophysiologie) et  projets innovants (télémédecine, éducation thérapeutique…) permettant d’acquérir des compétences dans de nombreux domaines.
Pathologies prises en charges (non exhaustif): AVC et maladies neurovasculaires, Sclérose en Plaques et maladies inflammatoires,  Epilepsie, neuropathie périphériques, maladie de Parkinson, myasthénie, céphalées… Recrutement important via les urgences et les médecins du secteur permettant la prise en charge diagnostique de l’ensemble des maladies neurologiques.
Activité de recherche en SEP et en neuro vasculaire.
Equipe dynamique, soudée.
Plateau technique hospitalier important avec 2 IMR (1.5T et 3T), service de réanimation avec compétence de neuro-réanimation
Poste: assistant avec possibilité de clinicat par la suite.
Renforcement de l’équipe de neurologie générale avec travail en HDJ et en hospitalisation complète, participation à la permanence des soins (gardes de neurovasculaire). Participation au suivi de la cohorte de patients  inflammatoires qui compte plus de 300 patients, toujours en cours d’expansion  (suivi des patients, protocoles de recherche, staff multidiscuplinaires régionaux, éducation thérapeutique…)